Interview de Sabrina dans Urban Arts Magazine

Un dossier de 6 pages est consacré à Sabrina Beretta dans le dernier Urban Arts Magazine (N°15) de décembre 2021 – janvier 2022. C’est une interview exclusive, sur les débuts de Sabrina dans le street-art, que propose Gabrielle Gauthier, rédactrice en chef du magazine. Urban Arts est un journal de référence, spécialisé dans l’univers du street art et de l’art urbain en général. Dans ce même numéro, on y retrouve notamment les artistes et street artistes : Pichiavo, Jérôme Mesnager, Daco, Rino et Keymi (couverture).

 

article sur sabrina beretta street artiste dans le magazine urban arts

 

« Au-delà d’un esthétisme saisissant qui mêle figuration, abstraction et (dé)construction, elle distille un message rempli des contradictions de la nature humaine, entre dualité et paradoxe, transformation et renaissance. La vie dans toute sa vérité ! »

 

citation issue de l'interview dans Urban arts magazine

 

Gabrielle Gauthier interroge Sabrina Beretta sur sa démarche artistique, sur la genèse de ses œuvres signatures “Effet papillon”, et aux messages conscients (et inconscients) que son concept graphique dévoile. Sabrina revient également sur son passage de l’illustration à la peinture, elle raconte le cheminement de cette métamorphose. Sabrina termine par esquisser quelques projets en préparation pour les prochaines semaines.

« Le concept de métamorphose suppose également deux états : ce que l’on montre et ce qui se cache derrière […]. On est parfois brisé et l’on se reconstruit, mais il reste une cicatrice qui fait le lien entre ces deux états. »

 

effet papillon de sabrina beretta dans urban arts magazine

 

Le magazine Urban Arts a fait le choix de montrer des œuvres très variées, à commencer par la signature graphique et conceptuelle de Sabrina Beretta, l’effet papillon. Sur papier, sur toile, mais aussi sur mur et dans la rue. Des déclinaisons issues de l’actualité, des animaux, des portraits, des personnages de la pop culture. Et justement des œuvres “pop”, sur papier et sur toile, mais aussi sur des supports plus originaux comme des pavés et des sneakers.

« Il va continuer son envol, se transformer, se développer… tant sur le fond que sur la forme et même dans la composition. Le papillon perdurera parce qu’il en existe plus de cent soixante mille variétés ! Surtout, « l’effet papillon », totalement libérateur, me donne des ailes et s’applique à d’autre thèmes. »

 

Retrouvez Urban Arts Magazine :

Site web : www.urbanarts.fr
Instagram : www.instagram.com/urbanarts.mag
Facebook : www.facebook.com/UrbanetArtsMagazineInternational
Acheter la version numérique : www.urbanarts.fr/produit/urban-arts-magazine-n15