To Bee or not to Bee

une ruche pour l’association Bee Happy Miel

vue explosée de la ruche Dadant de Sabrina Beretta

Via cette ruche, j’ai voulu travailler la problématique écologique associée au thème de la succession. La succession m’évoque trois grandes idées que j’ai souhaitées exprimer à travers une ruche. La notion de temps y est très importante, chaque seconde se succède mais le temps est finalement limité. Un acte présent influencera le futur, j’ai donc également abordé la succession comme une suite d’événements. Une relation de cause à effet, ayant pour conséquence, la vie ou la mort. Et enfin, cette ruche est un objet matériel qui a une véritable utilité. J’en ai fait une œuvre artistique pour transmettre un message fort, tout en conservant sa fonctionnalité première.

 

Un compte à rebours

J’ai souhaité représenter une abeille qui se désintègre, opposée à la Terre qui explose. J’illustre la relation d’influence, et surtout de dépendance, de l’un envers l’autre. Par une coupure nette, franche et contrastée, j’ai scindé la ruche en deux parties, aux couleurs de l’abeille. Le jaune symbolise le jour, le soleil, la vie. Le noir représente la nuit, l’espace, la mort. Ces deux parties sont l’expression du temps qui passe, en assimilant la ruche à la Terre, par ses faces éclairées ou dans l’ombre. Le spectateur devient alors un satellite tournant autour de son astre (la ruche), et devient lui-même le compte à rebours d’un monde qui court à sa perte.
Ruche Dadant peinte par l'artiste sabrina beretta pour la préservation des abeilles Ruche peinte par l'artiste peintre sabrina beretta pour la préservation de l'environnement

 

Une succession d’événements

Un petit incident peut avoir de grandes incidences. J’ai voulu évoquer “l’effet papillon” qui touche nos abeilles et, par une succession d’événements, la planète entière. Un effet boule de neige qui pourrait engendrer la disparition d’espèces animales et végétales, et menacerait même, la survie de l’espèce humaine. Cette analogie, entre l’abeille et la Terre, est en fait une liaison puissante, matérialisée par leurs fragments éclatés qui se rejoignent. Si l’un disparaît, l’autre aussi. Le style figuratif-réaliste incarne le présent, tandis que le côté abstrait-géométrique qui par en éclat est la projection d’un potentiel futur. En d’autres mots, il s’agit de “l’effet abeille”.

 

Un héritage riche

La notion d’héritage est à la fois matérielle et conceptuelle. Il s’agit d’une véritable ruche, construite en bois d’épicéa, où se sont organisées de réelles communautés d’abeilles. Son odeur de cire et ses marques d’usure et du temps en témoignent. Cet aspect authentique est primordial pour transmettre mon message. C’est l’association “Bee Happy Miel” qui m’a confiée cette ruche, pour que je puisse réaliser ce projet. L’objet devient ainsi une œuvre artistique, qui véhicule un message fort, mais surtout, qui accueillera de nouveau des abeilles.